NAZ, ou quand la nécessaire quête d’identité se perd dans les extrêmes.
photo3recadreesite

Affiche

Affiche

Audio

Fichiers

Distribution

Partenaires

Ricardo Montserrat, l'auteur, a le regard franc de ceux que le réel, aussi sordide soit-il parfois, n'effraie pas. Il le regarde droit dans les yeux et tente de comprendre...
...Sacrée performance que celle d'Henri Botte, le comédien... Il développe un jeu qui plonge en eau trouble, physique, intérieur, haine et douleur à vif. Le propos exprime toute la complexité, les phrases sont lâchées sans répit, méthodiquement, avec une distanciation dans le jeu des plus convaincants...
...La mise en scène joue la carte de la sobriété, évite les écueils du trop-plein, du trop démonstratif... Christophe Moyer a trouvé le dispositif juste et efficace pour que cette pièce ne soit pas seulement à charge mais tente de démêler les raisons de ces basculements.
Alors ça tangue sec, on est secoué, mais NAZ a le mérite d'ouvrir un espace de réflexion, de provoquer la discussion. C'est bien là l'objet du théâtre non?

Marie-José Sirach - L'Humanité

Cie Sens Ascensionnels, Culture Commune, Colères du présent, la Ville de Grenay, la Ville de Carvin et L'Escapade d'Hénin-Beaumont.