Trois ruptures
bannersite3ruptures

Elle a préparé un repas d’adieu. Il lui reste en travers de la gorge.

Il a rencontré quelqu’un. Elle ne le supporte pas.

Ils ont un enfant : il fait exploser leur couple.

Trois ruptures. Trois effondrements. Tout un programme.

Il est d’abord question de bouffe. Qui nourrit l’autre ? Qui bouffe qui ? On avale des couleuvres, on a mal au ventre jusqu’au vomissement, mais on se délecte aussi et on se donne du plaisir, un plaisir de bouche, charnel, fort, parfois violent. Le sexe est omniprésent.

C’est notre popote quotidienne, c’est notre survie qui est en cause, aussi bien affective que physique. La menace ne vient pas de l’extérieur, pas de l’amant plagiste ("un baiseur de première..."), ni de Nicole ("pas une citadelle..."), ni même du pompier dont l’homme s’est épris, mais bien de l’autre, là, assis juste en face, le conjoint.

Alors on le ligote, on l’asperge d’essence, on le gave de boîtes pour chien. On le veut inoffensif, impuissant, inexistant, mais on ne veut pas le perdre, cet Autre à qui l’on tient tant, qu’on attache autant pour l’empêcher d’agir que pour l’empêcher de partir, cet Autre qui trompe notre solitude et nous procure tant de plaisir... 

C’est un des paradoxes du couple, que l’écriture de Rémi De Vos incarne dans son rythme même : une mécanique implacable de phrases courtes qui révèle la fragilité et la complexité des protagonistes, une sécheresse dans le ton qui parle de leurs côtés les plus doux et tendres, la banalité des situations qui révèle l’extraordinaire singularité du couple lui-même.

 A partir de 16 ans

NOMINÉ AUX PRIX DE LA CRITIQUE 2016 - MEILLEURE COMÉDIENNE

10-01-2018
20h00
083/21.65.65
11-01-2018
20h00
068/26.99.99
16-01-2018
20h30
+33/3/20.27.13.63
17-01-2018
19h30
+33/3/20.27.13.63
18-01-2018
19h30
+33/3/20.27.13.63
19-01-2018
20h00
084/32.73.86
20-01-2018
20h15
02/384.24;00
23-01-2018
20h00
060/31.01.60
26-01-2018
20h30
+0033/3/28.44.28.58

Distribution

  • Rémi De Vos - auteur
  • Bruno Emsens - mise en scène
  • Catherine Salée - comédienne
  • Benoît Van Dorslaer - comédien
  • Vincent Bresmal - scénographie
  • Michel Delvigne - lumières
  • Sébastien Schmitz - création sonore
  • Françoise Colpé - costumes

Le public est presque à table, ou au lit, avec Catherine Salée et Benoît Van Dorslaer qui assènent les mots avec énergie et justesse, qui semblent vivre le texte dans leurs tripes faisant de ces trois dialogues de véritables duels. Didier Béclard, L’Echo, 27/02/2016

Trois ruptures, une pièce jouissive, féroce... Un duo formidable que celui de Catherine Salée et Benoît Van Dorslaer, deux bêtes de scène ! Michèle Friche, Le Soir, 27/02/2016

Dialogues tirés au cordeau, face-à-face glacial, tension maximale, interprétation sans faille. Le texte de Rémi De Vos est servi avec brio par Catherine Salée et Benoît Van Dorslaer. Chacun se régale du début à la fin. Laurence Bertels, La Libre, 29/02/2016

C’est à la fois terrifiant et drôle : répliques courtes, cinglantes, violentes et distance critique. Avec deux acteurs, Catherine Salée et Benoît Van Dorslaer au sommet de leur forme. Christian Jade, RTBF, 27/02/2016

Comédie grinçante, souvent très amusante, « Trois ruptures » n’étouffe pas l’humanité de ses personnages. Jean Campion, DEMANDEZ LE PROGRAMME, 23/02/2016

Une production de la compagnie des bosons