Asspropro
Devenir membre

La Bulle de pensées

Posté le
La Bulle de pensées

Chaque mois, nous demandons à un de nos membres de nous faire part de sa pensée du jour, une joie, un état d’esprit, un coup de gueule à partager.

Découvrez la bulle de pensées d’Alain Thomas, directeur du Centre culturel de Bertrix:

 

En voir de toutes les couleurs.

Billet d’humeur ou billet d’humour ? Nos amies d’Asspropro m’ont sympathiquement demandé d’évoquer mon état d’esprit en cette période où le jaune revient à la mode. Je dois avouer que synthétiser cela dans quelques lignes relève d’une gageure bien compliquée tant notre secteur a été impacté depuis ces deux années. Plutôt que de se poser en victimes, j’estime pour ma part que les centres culturels ont d’une part fait preuve de leurs capacités à résister voire à exister encore durant ces mois, mais si j’en crois les contacts que j’ai avec nombre d’entre vous, tout cela ne s’est pas fait sans peine, sans sueur, sans conviction. Mon premier sentiment est l’empathie vis-à-vis de celles et ceux qui ont été touché·e·s moralement, humainement et qui y ont parfois laissé leur santé.

Je pointerais aussi dans ce billet l’impact de l’action en justice que nous avions tentée en juin dernier même si elle n’avait pas été reçue ni même entendue : elle a prouvé, chose plutôt rare,  notre capacité à fédérer et  mobiliser de nombreux acteurs du culturel. Fort heureusement, celle du mois de décembre a réveillé les consciences et remis en selle une saine démocratie. Le secteur culturel a prouvé dans son ensemble qu’il restait un outil précieux, capable de poser des questions, de revitaliser notre société civile. Un coup de tonnerre qui a fait plié le Codeco. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai observé avec plaisir que les individus, qu’ils soient spectateurs ou acteurs, qui nous sont restés fidèles ont aussi pris une dimension plus citoyenne. Ceux qui ont été à nos côtés ont manifesté leur attachement à la culture, au soutien à nos structures et cela a remis du baume au cœur de nombre d’entre nous. J’estime qu’il est important d’activer ce levier car il nous permettra de tisser un lien supplémentaire avec les gens, les populations ; pour devenir, in fine, des centres culturels pleinement en phase avec les aspirations d’une population plus encline à questionner ce modèle de société destructeur et sans finalité et qui sait, rêvons un peu, à s’engager plus activement dans les actions, les programmations, les conférences, les projets que tout notre secteur va mettre en place dès la rentrée.

Loin d’être des victimes, nous pourrons pleinement endosser ce rôle qui consiste à animer la cité, favoriser l’esprit critique, les débats et échanges pour apporter un peu de couleurs à notre société. Un avenir positif que je souhaite à chacun·e d’entre vous.

Amitiés

Alain Thomas futur ex-directeur du CC Bertrix

 

Découvrir les autres bulles de pensées